MyArtMag

l'art est une fenetre ouverte sur le monde

 

Fête des mères !! 28 mai, 2010

Classé dans : actualités de l'art — MyArtMag @ 18:07

             Bonne fête à toutes les mamans ! Cette année c’est le dimanche 30 Mai .

             La fête des Mères est une fête annuelle célébrée dans de nombreux pays par les enfants en l’honneur de leur mère. A cette occasion, les enfants offrent des cadeaux à leur mère, des gâteaux ou des objets qu’ils ont confectionnés à l’école. Cette fête est marquée également par les adultes de tous âges pour honorer leur mère.

            Les premières traces de célébration en l’honneur des mères sont présentes dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l’honneur de Rhéa, la Grande Mère des dieux et notamment de Zeus. Ce culte était célébré aux Ides de Mars dans toute l’Asie mineure. A Rome, une fête religieuse célébrait les matrones le 1er mars, lors des Matronalia.

            Au XVe siècle, les Anglais fêtaient le Mothering Sunday. En 1806, Napoléon tente de relancer la fécondité et prône les vertus de la famille lors de fêtes.

           En 1908, les États-Unis développent la Fête des mères moderne telle qu’on la fête de nos jours, en instaurant le Mother’s Day, en souvenir de la mère de l’institutrice Anna Jarvis. Le Royaume-Uni adopte à son tour cette fête en 1914, puis l’Allemagne l’officialise en 1923. Les autres pays vont suivre. En France dès 1918, la ville de Lyon célèbre la journée des Mères en hommage aux mères et aux épouses qui ont perdu leurs fils et leur mari pendant la Première Guerre mondiale. Le gouvernement officialise une journée des Mères en 1929.

            Les artistes célèbrent aussi leur mère en faisant leur portrait. C’est le cas notamment de Van Gogh avec un portrait de sa mère.

Fête des mères !! dans actualités de l'art ME0000120291_2

           Le portrait de la mère de l’artiste, 1888, est une huile sur toile de 31 cm sur 39 cm. Elle est aujourd’hui à la Norton Simon Art Foundation.

            C’est un portrait en buste de sa mère en demi-profil. Elle est toute en beauté et sourie. Son fils a vraiment soigné son portrait. Faire des portraits est typique de l’art de Van Gogh. C’est ce qu’il préfère. « Le portrait, c’est quelque chose d’individuel, je m’y sens dans mon élément »

            Vincent Van Gogh (1855-1890) est un artiste impressionniste ultra célèbre. Cette toile l’est beaucoup moins. On y voit bien l’importance du naturalisme pour Van Gogh . Sa mère n’est pas idéalisée. On voit clairement l’effet du temps sur elle avec les rides. Il représente une impression. La couleur a un rôle important, elle doit être vibrante et riche. On voit clairement les touches de peintures.

            Voilà, même les artistes pensent à leur maman. On devrait peut être penser à faire un portrait de sa mère comme cadeau de fête des mères. Mais vu mes talents artistiques je vais m’abstenir ! Mais a-t-on vraiment besoin d’un jour particulier pour dire à sa maman qu’on l’aime ? Bonne fête maman !

 

 

citation du jour

Classé dans : citation — MyArtMag @ 17:46

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs – Marcel Proust

 

 

citation du jour 27 mai, 2010

Classé dans : citation — MyArtMag @ 11:47

    On devait partir aujourd’hui pour Fontainebleau, où les plaisirs devaient devenir des peines par leur multiplicité - Marquise de Sévignié

 

 

Chenonceau : un pont entre deux rives

Classé dans : mes voyages,patrimoine français — MyArtMag @ 11:41

p1010813.jpg     Chef-d’œuvre de la première renaissance, Chenonceau est devenu, sous l’impulsion de grandes femmes le joyau du Val de Loire.

      Le 31 mars 1547, le roi de France, François 1er, s’éteint au château de Rambouillet. Son fils Henri II devient roi. Diane de Poitiers est alors sa favorite. Une vingtaine d’années séparent les deux amants, mais forte de son expérience Diane de Poitiers n’hésite pas à conseiller le roi. Les preuves de cet attachement sont nombreux et aussi fastueux les uns que les autres. Le château de Chenonceau étant sans aucun doute le plus important.

       Le premier château édifié à Chenonceau remonte au XIIIème siècle. Suite à la Guerre de Cent ans, dont il subira les dévastations, Chenonceau sera livré aux anglais avant d’être repris en 1411 par les français. Il sera alors brûlé et rasé. C’est grâce à l’autorisation de Charles VII que celui-ci est reconstruit. Le château va alors présenter une architecture nouvelle. Le bâtiment délimite un espace presque carré et est entouré sur trois côtés de fossés, le quatrième étant bordé par le Cher. Le château comptait un corps de logis flanqué de quatre tourelles d’angle, édifié dans le lit de la rivière entre 1513 et 1521.

     Thomas Bohier, après avoir évincé les châtelains en 1512, ne conserve de leur forteresse que le donjon circulaire, connu aujourd’hui sous le nom de la Tour des Marques. Sa femme dirige la construction du corps de logis, caractéristique de l’art de la première Renaissance, mêlant une structure gothique à une ornementation très italienne. On va voir se mettre en place un percement de larges fenêtres à meneaux, de lucarnes, et un clocheton. Les anciennes archères vont être recouvertes de mortier. La réalisation d’un perron en pierre répond au besoin d’une certaine mise en scène de l’entrée.

     A son arrivée à Chenonceau, Diane de Poitiers reprend les travaux et commande à Philibert de L’Orme le pont à cinq arches enjambant le Cher (1556 – 1559). Elle fait aussi dessiner un vaste jardin. Henri II va lever spécialement un impôt sur toutes les cloches de France, procédé qui inspira Rabelais : « le roi a pendu toutes les cloches de son royaume au cou de sa jument ».

     Humiliée par cette liaison, la reine Catherine de Médicis, attend l’heure de sa vengeance. Celle-ci arriva dans la nuit du 10 Juillet 1559, à la mort d’Henri II. La veuve du roi va alors demander à l’ancienne favorite de lui rendre les bijoux de la couronne, et exige que Chenonceau lui soit également rendu. Elle échangea le château de Chenonceau contre celui de Chaumont. Le château sur l’eau, château des amours d’Henri II et de Diane de Poitiers, devient le symbole de la vengeance de Catherine de Médicis. Cette dernière fit construire sur le pont édifié par sa rivale une galerie à deux étages, longue de 60 mètres, dallée de noir et blanc, qui fait de Chenonceau une construction unique.

     Nid d’amour pour Diane de Poitiers, emblème du pouvoir retrouvé pour Catherine de Médicis, Chenonceau sera le refuge de Louise de Lorraine, l’épouse d’Henri III. En effet, à la mort de celui-ci, assassiné, elle se réfugia à Chenonceau où elle s’adonna au recueillement et à la prière. Louise de Lorraine n’est autre que l’inconsolable Dame Blanche, qui tendra le château de velours noir.

            p1010810.jpgAbandonné un temps, Chenonceau retrouve sa splendeur avec l’aïeule de George Sand, Louis Dupin, qui y reçut Marivaux, Voltaire, Montesquieu et Rousseau.

            Marguerite Pelouze, acquit le château en 1864 et consacra sa vie et sa fortune à sa restauration. Les libertés prises avec les aménagements d’origine entrainèrent la mise en place d’une nouvelle campagne de restauration qui chercher à reconstituer le Chenonceau de Diane et Catherine.

            Marqué par les femmes qui l’ont construit et possédé, le château de Chenonceau mérite bien son surnom de Château des Dames.

          C’est un magnifique château dont la grâce vous surprendra. Si vous ne l’avez pas encore visité, je vous conseille vivement d’y faire un tour lors de vos prochaines vacances, vous ne serez pas déçu !

                                                                                                                                               Nathalie

 

 

Afev présentation 26 mai, 2010

Classé dans : Divers — MyArtMag @ 11:14

           Parler de l’AFEV c’est quelque chose qui me tient vraiment à cœur. Cela n’a rien avoir avec l’art. Je fais partie de cette association depuis octobre 2009 et j’aimerais partager cela avec vous.

 

           Qu’est ce que l’Afev ? C’est l’Association de la Fondation Etudiante. Elle a été crée en 1991. Elle contribue à la lutte contre les inégalités dans les quartiers populaires, en mobilisant des étudiants bénévoles dans des actions d’accompagnement individualisé de jeunes en difficulté. Aujourd’hui il y a plus de 7 500 étudiants bénévoles dans 280 villes de France.

 

           Comment ça marche ? Tu es étudiants à l’université alors l’Afev n’est surement pas loin. Il suffit d’aller t’inscrire. Durant toute l’année universitaire tu accompagne un enfant ou un jeune deux heures par semaine. Ce n’est pas du soutient scolaire, tu dois l’aider à gagner progressivement en autonomie et à l’ouvrir au monde.

 

            Mon expérience ! Cette année je me suis inscrite à l’Afev de Nantes avec deux de mes amies. Et tout c’est très bien passé. C’est une expérience très enrichissante. Je m’occupe d’un petit garçon de 10 ans, Jordan ,qui vit dans le quartier de Malakoff. Avant d’y mettre les pieds j’avais une vision très négative de ce quartier. Il n’a pas du tout bonne presse ! Et pourtant je n’ai jamais eu aucun problème et j’ai toujours trouvé les gens sympathiques et une très bonne ambiance. Il faut se méfier des idées reçus. J’ai eu une formation sur l’accompagnement d’un jeune et on est tout au long de l’année très bien encadré par les salariés de l’Afev. J’ai appris plein de choses à Jordan en le faisant sortir de son quartier mais il m’a aussi beaucoup apporté.

 

          Donc si vous êtes étudiant et que vous avez le temps de me lire, vous avez surement le temps pour 2 heures de bénévolat. Je vous assure ça vaut le coup !!

 

 

AFEV

Classé dans : Divers — MyArtMag @ 10:48

http://www.dailymotion.com/video/x6032s

 

 

Sorties ciné

Classé dans : cinema — MyArtMag @ 9:42

Amis cinéphiles bonjour !

J’inaugure aujourd’hui, Mercredi 26 Mai m’a rubrique « sorties ciné ».

      Cette semaine sort le très attendu Prince of Persia : les sables du temps mais également Infectés, la fête des voisins et Amélie au pays des Bodin’s. Je ne suis bien entendu encore aller voir aucun de ces films et pour tout vous avouer je pense que les salles de cinéma ne me verrons que pour Prince of Persia. En effet, ce film a tout pour me plaire. Je suis une grande fan des Walt Disney et je ne suis pas insensible au charme de Jack Gyllenhaal. Voilà l’histoire :

    Synopsis d’Allociné : Un prince rebelle est contraint d’unir ses forces avec une mystérieuse princesse pour affronter ensemble les forces du mal et protéger une dague antique capable de libérer les Sables du temps, un don de dieu qui peut inverser le cours du temps et permettre à son possesseur de régner en maître absolu sur le monde. Donc on risque de faire le plein d’actions et tout cela sur fond d’histoire d’amour.

    N’hésitez pas à me donner vos avis sur les films sortis cette semaine, je posterais une critique de Prince of Persia dès que possible !  A Mercredi prochain !

 

 

citation du jour 25 mai, 2010

Classé dans : citation — MyArtMag @ 22:28

Dressez-vous sans relâche jusqu’à ce que les moutons deviennent des loups - Robin des bois 2010

 

 

Parlons de cinéma !

Classé dans : actualités de l'art — MyArtMag @ 22:07

      Bonjour

       Je m’appelle Nathalie et tout comme mon amie Aude je m’intéresse à l’art, plus précisément l’architecture. Le cinéma c’est mon dada préféré et je dévore les livres ! Je vous souhaite de passe un bon moment en notre compagnie :

      Le festival de Cannes, qui s’est déroulé il y a quelques jours, du 12 au 23 Mai, a réuni les plus grands acteurs, réalisateurs, scénaristes du milieu et les petits nouveaux du grand écran.

       Cette année, le président du jury n’était autre que le célébrissime Tim Burton, réalisateur excentrique, auteur d’Edward aux mains d’argent, Sleepy Hollow, Charlie et la Chocolaterie, Sweeney Todd et Alice au Pays des Merveilles qu’on a pu voir sur nos écrans au mois d’Avril. Palmarès extraordinaire que je vous conseille de voir.

       Le festival s’est ouvert sur la présentation du dernier film de Ridley Scott, Robin des Bois. Russelll Crowe et Cate Blanchett s’inscrivent dans une longue tradition du cinéma, tout en offrant une nouvelle vision de l’histoire du plus grand hors-la-loi d’Angleterre.

      Le film raconte le retour au pays de Robin Longstride après la mort du roi Richard Cœur de Lion. De simple archer au service de la couronne d’Angleterre, Robin devient le valeureux justicier des opprimés. Accompagné de Petit Jean, frère Tuck, ainsi que de la belle Marianne, ils vont tous ensemble lutter contre un roi Jean tyrannique. Bandit ou héros, la légende de Robin des Bois est née. Cette légende, telle que nous la connaissons n’arrive qu’à la fin du film, laissant ainsi au spectateur le suspense d’une suite possible.

      Avec ce film, Ridley Scott signe ici un nouveau chef-d’œuvre du 7ème art. Après Gladiator (2000), Une grande année (2006), American Gangster (2007) et Mensonges d’état (2008), Robin des Bois est le quatrième film que le réalisateur tourne avec Russell Crowe. Ce dernier a d’ailleurs co-produit le film. Russell Crowe apparaît alors comme une valeur sûre du cinéma américain. Sa prestation nous prouve une fois de plus quel grand acteur il est. Kevin Costner peut aller se rhabiller !

    Saluons au passage le réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, pour son film Lung Boonmee Raluek Chat (Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures) qui reçu la fameuse palme d’or cette année.

 

 

une oeuvre, une histoire 24 mai, 2010

Classé dans : une oeuvre et une histoire — MyArtMag @ 16:25

la danse, Matisse      La Danse de Matisse

Je vous présente l’un de mes tableaux favoris. Il me donne la pêche et envie de danser, pas vous ? Mais pas toute nue quand même !!

       Commençons par savoir qui est Matisse ? C’est un peintre et sculpteur français (1869-1954). Il exerça ses talents dans divers courants tel que le pointillisme. Mais on le connait surtout comme étant le chef de fil du Fauvisme. Il travailla notamment avec Derain. C’est un véritable globe trotter. Il va peindre cette toile entre 1909 et 1910.

       Pour qui va-t-il la peindre ? le commanditaire est ici important. En 1908, Matisse reçoit une commande d’un célèbre collectionneur russe : Sergueï Chtchoukine, après que Félix Fénéon l’ai introduit chez Bernheim. Sergueï Chtchoukine veut des panneaux muraux sur le thème de la danse et de la musique pour décorer son hôtel particulier. Il expose La Danse dans sa propre maison, dans son escalier, ce qui fait scandale. Ensuite, il met ce tableau dans son hôtel particulier comme décoration.

      Cette huile sur toile est une oeuvre typiquement fauve. On retrouve une palette réduite et des aplats de couleurs vives. La couleur prime sur le dessin et chaque figure est entourée d’un contour, une cerne noire. La perspective est presque nulle.  Ces cinq jeunes filles dansant se trouvent entre ciel et terre. Elles sont nues et se tiennent la main. On a un véritable mouvement. La farandole provençale est pour Matisse l’incarnation du rythme et de la joie de vivre. C’est l’harmonie du bonheur. On a une véritable harmonie des lignes et des couleurs. Cette toile est l’incarnation de l’age d’or. On a une co-notation presque sauvage. L’oeil du spectateur est indispensable pour réunir ces figures. 

     Pourquoi cette oeuvre a-t-elle été critiquée ? Car c’est une oeuvre fauve et qu’elle représente des femmes nues. C’est jugé trop indécent pour un tableau d’intérieur. Ca ne va pourtant pas déranger le commanditaire ! La couleur unifie ici le tableau. C’est typique des oeuvres fauves. Même le nom de ce mouvement est à la base une critique. Ce nom leur est donné en 1905 par le critique d’art Louis Vauxcelles. Pour lui ce n’est pas de la peinture. 

     Mais il faut toujours se méfier des oeuvres ayant eu mauvaise presse à leur sortie. En effet, cette toile a eu une grande postérité ainsi que  le thème de la danse. On peut aujourd’hui admirer cette splendide oeuvre d’art au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg. 

    C’était le premier, une oeuvre : une histoire !! A bientôt pour le suivant qui sera consacré au Penseur de Rodin. 

 

1...2021222324
 
 

L'atelier de Néonat |
Bienvenue sur baolculture L... |
lestoilesdeso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mme de Pompadour
| les lutins ethnic
| Le Salon d'Anderson