MyArtMag

l'art est une fenetre ouverte sur le monde

 

Mondrian 13 décembre, 2010

Classé dans : histoire de l'art,une oeuvre et une histoire — MyArtMag @ 16:00

Mondrian dans histoire de l'art piet-mondrian-tableau-i

      L’huile sur toile que nous allons étudier en cette après midi du 13 décembre 2010, est une œuvre de Piet Mondrian (1872-1944).

      Cette toile appelée Tableau n°1 a été peinte en 1921. Elle mesure 96,5 x 60.5 cm. On peut aujourd’hui la découvrir dans le musée Ludwig à Cologne. A l’époque ce tableau a suscité une certaine incompréhension dû à son hermétisme. Mais pourquoi ???

      C’est une oeuvre non figurative ( pas d’objets ni de personnages). 

    La surface de la toile est divisée en champs délimités par des réseaux de lignes droites noires, plus ou moins épaisses, parallèles entres elles. Elles se coupent en angles droits comme une grille qui forme 9 rectangles de différentes tailles. Les lignes délimitent des plans individuels dans le cadre.

           

     Le choix de la couleur est primordial ! On trouve des couleurs primaires vives tel que le rouge pour le plus grand rectangle qui domine la composition en haut à droite. On a également du jaune en bas à gauche et du bleu dans un rectangle en bas à droite. Ces couleurs contraste avec le reste du tableau en non couleur : blanc, gris et noir. Le gris est au centre du tableau et les couleurs en périphéries.

      Chez Mondrian on a pas le libre maniement du pinceau. Les aplats de couleur sont sévères. On ne voit pas de trace de pinceaux, la surface est lisse. Il n’y a pas de gradation tonale.  Simplicité et ordre sont les maitres mots de cette composition.

       Les couleurs ont le même rôle que le dessin. C’est le résultat de l’absorption de la lumière par la matière.  Encadrer la couleur la fait ressortir : la couleur est plus vive et a une mobilité apparente. La couleur est une force. La peinture semble s’étirer en longueur. Il s’inspire des écrits du philosophe Shoenmaekers « Ce sont les seuls couleurs qui existent […] le jaune rayonne, le bleu recule et le rouge flotte ».

     Il Réduit le réel à des lignes de forces : pas de diagonales ni de courbes. Il centre l’attention sur le tableau. Le dépouillement est « la réalité pure » d’une forme absolue.  Il réduit la forme à ses deux éléments fondamentaux : la ligne et la couleur. C’est le dépassement des apparences. Il recherche l’harmonie universelle en mélangeant l’art, la matière et l’esprit. Cela doit d’après la théorie du néo plasticisme donner l’essence de la réalité et de la vie. L’équilibre doit etre parfait entre l’homme et la nature.

«  La nouvelle création explore et révèle ce que la science a découvert – à savoir que le temps et la perception subjective cache la vraie réalité … » Mondrian.

    Il est influencé par des mathématiques avec la rigueur surtout les théories de l’école théosophique avec cette déclaration de Mondrian « les lignes verticales et horizontales sont l’expression de deux forces opposées, dont l’action réciproque constitue la vie. Je reconnus que l’équilibre de tout aspect de la nature repose sur l’équivalence de ses opposés. ». L’angle droit est une relation entre deux extrêmes qui engendre du dynamisme.

       Il rompt avec les mouvements avant-gardistes comme le cubisme. Il les dépasse, va plus loin dans l’abstraction. Il n’y a plus aucun sujet. La composition est non figurative et stricte. 

     Dans les années 20, Mondrian n’a pas de réel succès.  Son œuvre est trop innovante et hermétique.  Ses expositions sont des échecs comme celle de 1922 à la galerie de l’Effort Moderne. Il n’a pas beaucoup de commande donc il peint pour ses recherches

     Cette oeuvre marque un tournant car c’est celle qui le fera connaître jusqu’à aujourd’hui et dans le monde entier. C’est l’une des premières mises en image de ses théories. La toile marque le début de l’abstraction avec la théorisation du néoplasticisme. Avant il a fait toiles fauves et cubistes.

Mondrian est le premier peintre à atteindre ce degré d’abstraction qu’il appelle le néoplasticisme. Bien que ce courant artistique naisse en pleine période des avant-gardes et des innovations, il faudra aux spectateurs un temps d’adaptation. Ils trouvent en effet que cette peinture non figurative, faite de lignes et d’aplats de couleurs, est hermétique. Cela va évoluer dans les années 30 et aujourd’hui ses toiles sont très en vogues.  Les peintres abstraits se sont multipliés durant la même période que Mondrian, c’est le cas de Kandinsky ou de Klee. Mondrian a influencé l’abstraction géométrique et la peinture concrète que ce soit en Europe ou en Amérique.

 

2 Commentaires

  1.  
    anonyme
    anonyme écrit:

    très bonne analyse, j’ai trouvé tout ce qu’il me manquais pour mon HDA.

  2.  
    MyArtMag
    MyArtMag écrit:

    De rien ^^

Commenter

 
 

L'atelier de Néonat |
Bienvenue sur baolculture L... |
lestoilesdeso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mme de Pompadour
| les lutins ethnic
| Le Salon d'Anderson